A la fin du conseil municipal du 13 décembre 2016, M. Joël KLEMPOUZ a fait lecture d’une lettre envoyée au préfet qui fait état de sa démission de son poste de Maire de la commune. Plusieurs raisons sont évoquées :

Des dissensions avec plusieurs élus de la liste majoritaire notamment sur le sujet de l’intercommunalité. Nous avions déjà assisté à un échange houleux entre J. KLEMPOUZ et G. GOUROVITCH lors du conseil du 6 octobre 2016 sur ce sujet. Déjà lors du conseil du 17 décembre 2015 ce même adjoint mettait en cause la gestion de M. KLEMPOUZ sur l’élaboration du budget.

M. le Maire évoque par ailleurs des soucis de santé, souhaitons un prompt rétablissement.

Nous constatons cependant que J. KLEMPOUZ ne donne pas démission de son mandat de vice-président à l’intercommunalité ni à son mandat de conseiller municipal. Il reste donc actif dans le paysage politique et dans les décisions qui concerneront la commune au niveau de l’intercommunalité. Par ailleurs, une question reste en suspens : lors du conseil du 6 octobre 2016, a été voté une délégation à M. KLEMPOUZ pour être le représentant de la mairie en justice. Cette délégation est-elle encore valable? Cela n’a pas été précisé.

Après 3 années passées au poste de Maire, sa gestion des affaires communales -notamment dans le domaine de l’intercommunalité- est donc mise à mal par sa propre majorité, principalement en la personne de G. GOUROVITCH.

Un conseil municipal devrait être convoqué dans le délai d’un mois afin que les élus municipaux choississent le nouveau Maire et son équipe d’adjoints.

Quoiqu’il en soit, nous constatons que les Saints Germinois ne seront pas appelés aux urnes et seront donc sous la mandature d’un Maire qu’ils n’avaient pas choisi lors des élections municipales.